This is default featured post 1 title
This is default featured post 2 title
This is default featured post 3 title
This is default featured post 4 title
This is default featured post 5 title

Tribune libre du groupe EPV FEVRIER 2019

2019 débute dans une ambiance emplie de flou artistique du point de vue des équipes opérationnelles tant du côté Mairie que du côté SEMIV. Le départ de plusieurs cadres administratifs de premier plan comme la Directrice Générale des Services de la ville suivie par plusieurs autres fonctionnaires sont sans doute les signaux d’un profond malaise. La communication bien rodée pour justifier de tels départs ne dupe personne, aucune ville de la taille de Vélizy ne se risque à changer de Directeur Général des Services pratiquement tous les ans. Du coté SEMIV même scénario, toujours pas de directeur. Le dernier a quitté son poste il y a plusieurs mois dans des circonstances restées confidentielles. La ville est désormais sous contrôle d’un seul homme multi casquettes concentrant tous les pouvoirs. Peut-être faut-il rappeler Montesquieu à l’esprit du Maire : « Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. » Bien évidemment dans de telles circonstances, les « couac » se multiplient dans tous les domaines, en dépit d’une communication exacerbée qui gère au mieux l’auto satisfaction de l’exécutif.

Plus grave dans cette ambiance que l’on pourrait qualifier de Jupitérienne le désintérêt des élus de la majorité atteint son paroxysme. Lors du dernier Conseil Municipal le nombre d’absents dans les rangs de la majorité ne permettait pas la tenue du conseil. Face à cette situation, sans le sérieux des élus de l’opposition et leur attitude républicaine, le budget n’aurait pas pu être voté. Il n’est pas admissible que des élus indemnisés mensuellement de plusieurs centaines d’euros ne participent pas aux séances du Conseil Municipal (sauf en cas de force majeure).

Le budget 2019 est le premier depuis plus de 10 ans, qui pour être équilibré, a nécessité d’inscrire un emprunt de 9 millions d’euros en lien au besoin de financement de la ZAC Louvois mais aussi aux ponctions faites par la région Ile de France (5 millions d’euros) et de celle de l’Etat (600 000 euros). Dans un contexte général ou tous les budgets doivent être resserrés, Vélizy voit son budget de fonctionnement passer de 59 millions en 2014 à près de 63 millions d’euros en 2019 avec des dépenses de personnel qui se sont envolées de 3 millions sur la même période…Une situation qui ne pourra durer éternellement.

Assemblée Générale Ordinaire de l’Association Union Pour Vélizy

l’Assemblée Générale Ordinaire de l’association Union Pour Vélizy qui aura lieu le :Mardi 12 Mars 2019 à 18H30; Salle RAIMU (sous-sol RAVEL)

L’ordre du jour de l’Assemblée Générale ordinaire sera :

  • La présentation du bilan de l’année (rapport moral et rapport financier) 
  • Le renouvellement partiel du Conseil d’Administration 
  • Questions diverses

Dans la mesure du possible, merci de nous confirmer votre présence :

– par mail à l’adresse suivante : henri.upv@sfr.fr

           – par courrier en utilisant le document Confirmation/Pouvoir

SOIREE CREPES CARNAVAL de l’UPV Salle RAVEL

Bravo et merci d’être venus si nombreuses et si nombreux, en ce vendredi 15 février

Dans une joyeuse ambiance musicale, animée par notre sympathique DJ, vous avez pu apprécier comme à l’habitude et sans modération nos délicieuses crêpes.

A très bientôt: on compte sur vous ….

SOIREE CREPES CARNAVAL de l’UPV Salle RAVEL Vendredi 15 Février 2019 à 20h30

inscrivez-vous vite à l’aide du bulletin ci-joint:

Tribune libre du groupe EPV Janvier 2019

Dès 1996 la ville de Vélizy mettait en place la Collecte sélective en porte à porte (PAP) afin d’obtenir un meilleur taux de tri des déchets ménagers. Notre commune était la 2eme de France (après Issy les Moulineaux) à mettre en place un tel dispositif. Les Véliziens ayant rapidement adhéré à la démarche, ont fait de leur ville, en 2008, la plus performante pour le tri du verre. La ville de Vélizy fut ainsi placée en tête des 110 communes du SYCTOM dont Paris.

Le choix politique du Maire et de sa majorité de rejoindre la communauté d’agglomérations de Versailles Grand Parc (VGP) s’est traduit dans un premier temps par une augmentation de 20 % de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Dans ce contexte, les Véliziens étaient en droit d’attendre des prestations au moins équivalentes à ce qu’elles étaient dans le passé. Et bien non ! au contraire, le Maire fait régresser de 20 ans notre ville. Comme nous l’avions prédit, Vélizy devient la banlieue de Versailles avec une harmonisation autoritaire des pratiques par le bas.

Suite à notre vive réaction il y a déjà plus d’un an, il semblerait que le Maire ait reculé ou différé l’abandon de la collecte du verre en porte à porte. Exception faite pour les nouvelles constructions comme celle du carré Louvois où des conteneurs collectifs pour la collecte du verre sont installés.

En revanche les Véliziens viennent de prendre connaissance du changement de mode de collecte des déchets végétaux dans les zones pavillonnaires. Il a été décidé sans concertation de remplacer les sacs papiers biodégradables de collecte (sans limitation du nombre), par des bacs en plastique plus coûteux. Pratique ubuesque en 2018 et qui ne correspond en rien au réel besoin des propriétaires de pavillons. Nombreuses sont les réactions légitimes mettant en avant la spécificité de chaque propriété (ex : superficie des propriétés). Le principe de ramassage dans des sacs papiers biodégradables étaient en parfaite adéquation avec le besoin des usagers. Une fois de plus l’absence de dialogue devient la règle avec l’actuelle majorité municipale au mépris d’une démarche participative. L’art de l’élégance en politique c’est aussi l’art de savoir écouter et dialoguer. Le non-respect des engagements pris envers les Véliziens contribue à la dégradation du « Bon vivre à Vélizy » et réduit à néant « l’esprit village ».

LES VOEUX DU PRESIDENT

carte voeux amis 201901

Tribune libre du Groupe EPV Décembre 2018

Le ras le bol des Véliziens commence à faire tache d’huile en ville. Décidément après le lancement raté du carré Louvois où les livraisons d’appartements et des commerces ont été faites avec presque deux ans de retard et accompagnées de leur lot de non conformités, c’est maintenant au tour des habitants du Clos d’exprimer leur mécontentement.

Faisons un rapide historique des projets de constructions de la municipalité en place. En Avril 2017 le Maire et sa majorité ont voté le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) avec un objectif de construction de 1700 logements supplémentaires. Soit une augmentation de 18 % du nombre de résidences principales dans la commune. Pour ce faire 3 secteurs de la ville ont fait l’objet de programmes de densification. Il s’agit des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) :

– La première OAP est destinée à la requalification de la rue Marcel Sembat.  Le nouveau règlement de cette zone permet la réalisation d’un ensemble d’immeubles de 3 étages comprenant ‘’ad minima’’ 80 logements.

– Puis l’OAP destinée à accompagner la mutation de la rue Grange Dame Rose pour développer un nouveau quartier d’habitat situé entre la rue Grange Dame Rose et l’avenue Morane Saulnier. Soit un programme prévisionnel de 1 400 logements sur 15 Ha de la zone d’activité reconverti en zone d’habitation.

-Enfin l’OAP dont l’objet est le renouvellement du quartier du Mail.

Le flou artistique entretenu autour de ces projets (dont les études et projets d’architectes n’ont jamais été présentés au Conseil Municipal), n’a donc pas échappé ni à la vigilance des habitants ni à celle du Préfet des Yvelines. Monsieur le Préfet a réagi défavorablement au vote de ce PLU car trop vague et certainement pas en cohérence avec les exigences de la Région Ile de France en matière d’habitat.

Les exigences du Préfet ont conduit le Conseil Municipal à modifier ce PLU dans lequel le Maire s’engage fermement à construire les 1400 logements dans le quartier EST et à densifier les quartiers pavillonnaires lors d’une future reprise du PLU. Ceci pour être en cohérence avec les exigences de la Région Ile de France en matière de politique de logement.

Notre groupe a toujours voté contre ce PLU car il va l’encontre du souhait des Véliziens. Dans ce contexte le Maire perd toute crédibilité au travers de son discours en totale incohérence avec ses propositions votées en Conseil Municipal.

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles