Une Journée dans le Giennois Samedi 6 Octobre 2012

 

Consultez le compte-rendu de cette journée en cliquant ici :

COMPTE-RENDU Sortie Giennois

 

PROGRAMME DE CETTE JOURNEE
Arrêt petit déjeuner
Visite de la centrale nucléaire de Belleville/Loire
Croisière Déjeuner sur le Canal de Briare
Visite de la Cave d’Emmanuel CHARRIER
Domaine de l’Epineau
Visite de la boutique de la Faïencerie de Gien
Retour à Vélizy-Villacoublay

 

Visite de la centrale nucléaire de Belleville/Loire
Le site s’étend sur 170 hectares et est implanté sur le territoire des communes de Belleville-sur-Loire et de Sury-près-Léré.
Le CNPE de Belleville-sur-Loire, comporte deux unités de la filière Réacteur à Eau Pressurisé (REP) de 1300 mégawatts (MW) chacune, dont les travaux de construction ont eu lieu entre 1979 et 1988.
La centrale emploie 688 salariés et 200 salariés permanents d’entreprises prestataires. A cela, il convient d’ajouter les salariés d’entreprises prestataires lors des arrêts pour maintenance : de 600 à 2000 selon le type d’arrêt.
La centrale contribue à la fiscalité locale à hauteur d’environ 48 millions d’euros, dont plus de 6 millions d’euros pour la seule taxe foncière.

Visite de la cave
Le vignoble de l’Epineau occupe coteaux et plateaux bordant la vallée de la Loire, allant de Pouilly-sur-Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, sur des sols anciens, caillouteux, supportés par un soubassement calcaire. Les 6 ha de vignes sont répartis sur un rayon de 13 km et appartiennent à deux zones d’appellations différentes : Coteaux-du-Giennois (5ha) et Pouilly-Fumé (1ha). La cave du domaine se trouve en limite des 2 appellations à 5 km de Cosne-Cours-sur-Loire et 10 km de Pouilly-sur-Loire.
L’appellation Pouilly-Fumé située sur la rive droite de la Loire comprend 1200 ha. L’obtention d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Pouilly-Fumé a eu lieu en 1937.
Le Pouilly-Fumé est uniquement composé du cépage Sauvignon. Son nom lui vient de la fine pellicule grise qui a pour nom la pruine qui ressemble à de la fumée et qui couvre le raisin à maturité.
Les Coteaux du Giennois s’étendent entre Loiret et Nièvre (de Gien à Cosne-Cours-sur-Loire) sur des terroirs siliceux et calcaires. L’appellation est en AOC depuis 1998 et compte 200 ha. Les cépages sont le Sauvignon pour le vin blanc, le Gamay et le Pinot noir pour les rouges et rosé.

Histoire de Briare
C’est sur les bords de la Loire, lieu de transit et de marchés, que de nombreuses cités antiques virent le jour. Briare est l’une de ces cités.
Aux IVème et Vème siècles, BRIVODURUM, nom d’origine celtique, devient BRIERRE, puis BRIARRE et enfin BRIARE au fil du temps. La ville se développe, vivant de son commerce et de sa viticulture.
Les guerres de religions et celle d’Espagne terminées, HENRY IV et son ministre SULLY amorcent le relèvement de la France et dotent le pays de routes et de canaux afin d’approvisionner PARIS.
La construction d’une voie d’eau navigable “Le canal de Loyre en Seine” est lancé en 1604. C’est l’ingénieur Hugues Cosnier qui en assure la réalisation. Après une période d’arrêt, à la mort de HENRI IV, les travaux sont repris sous LOUIS XIII et se terminent en 1642 grâce à l’apport de nouveaux capitaux par un groupe d’associés “Les seigneurs du canal de Loyre en Seine”.
Les transports fluviaux s’intensifient au XVIIIème siècle et en 1822, on envisage de relier la Loire au Rhône par la construction du canal latéral à la Loire ; creusé sous la Restauration. Mais le passage de la Loire par un système de halage est dangereux. La construction du PONT CANAL est décidée en 1894 pour s’achever en 1896.

Le Pont-canal de Briare
Le Pont-Canal de Briare, auquel Eiffel, l’ingénieur de la tour, a collaboré, est unique au monde. C’est, comme son nom l’indique, un pont d’eau qui permet aux bateaux de franchir la Loire pour passer du Canal Latéral à la Loire, rive gauche, au canal de Briare, rive droite. Cet ouvrage est le plus long du monde (700 mètres de ruban d’eau) et le seul pont-canal métallique. Le canal de Briare est l’un des plus anciens canaux de France. Il traverse des paysages verdoyants et vallonnés. À bord de confortables bateaux, le passage d’écluses pittoresques et la navigation sur ces chemins d’eau vous feront découvrir le charme sans égal des canaux de Briare.
GIEN
Au coeur de la région Centre, dans le Loiret, Gien vous accueille dans un cadre unique entre histoire, nature et dynamisme. Surplombant les berges de la Loire, dernier grand fleuve sauvage d’Europe, Gien révèle les vestiges de son passé prestigieux au travers de monuments comme l’église Sainte Jeanne d’Arc ou encore le château d’Anne de Beaujeu. Célèbre pour le Musée International de la Chasse, Gien l’est aussi pour sa prestigieuse faïencerie qui a contribué à sa renommée. Riche d’une renaissance réussie après les ravages de la Seconde Guerre mondiale, Gien allie élégance et modernité.
Ville de 16 110 habitants, Gien se développe grâce à une prospérité économique et un dynamisme culturel bien présents. Située à proximité de Paris, Gien est une ville en plein essor desservie par d’importants axes de communication. Depuis 1973, les communes de Gien et d’Arrabloy sont associées. Ce village situé à 7km de Gien charme par son église, son château et son environnement naturel. Gien, ville agréable où il fait bon vivre le temps d’un week-end, le temps d’une saison, le temps d’une vie.

Visite de la boutique de la faïencerie
La Faïencerie de Gien, entreprise unique à la renommée internationale.
En France, depuis bientôt deux siècles, le mot Gien est synonyme d’une faïence de qualité exceptionnelle. C’est une des entreprises françaises les plus prestigieuses dans le domaine des Arts de la table et du luxe français. Fondée en 1821 par l’anglais Thomas Hall, au sud de Paris et à proximité des châteaux de la Loire, la Faïencerie de Gien est une entreprise unique à la renommée internationale avec l’exigence absolue de la perfection. La Faïencerie de Gien possède un exceptionnel patrimoine technique et artistique. Sa créativité fut souvent récompensée aux expositions universelles. Cette tradition d’exigence créative et de raffinement est aujourd’hui encore au coeur du studio de conception des modèles contemporains. A Gien, la création artistique innove sans cesse et s’inscrit dans une recherche permanente de la beauté. En 2011, pour célébrer son anniversaire exceptionnel, la Faïencerie de Gien a lancé une série de coffrets « collectors » revisitant ses meilleurs décors : Oiseau de Paradis, Toscana, Oiseau Bleu, Millefleurs, Pivoines et Fond Bleu.

Consultez le compte-rendu de cette journée en cliquant ici :

COMPTE-RENDU Sortie Giennois

 

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles