Tribune libre du groupe EPV MAI 2018

Tribune libre du groupe EPV MAI 2018

Décidément le projet Louvois sur lequel fut élu le Maire n’est plus qu’un lointain souvenir. Les réalisations sont aux antipodes des belles promesses électorales souvenez-vous ! Après la disparation de l’EHPAD puis de la maison de retraite pour personnes âgées, maintenant il ne s’agit plus que de densification et de bétonnage à tout va. Dans l’attente de nouveaux bâtiments pour un total de 90 logements supplémentaires, la SEMIV va prochainement construire 53 logements et quelques commerces en pieds des immeubles existants. L’obtention du permis de construire pour SEMIV est lié à la création de 56 places de parking imposées par les règles du PLU. Règles applicables à tous mais qui a dû échapper à SEMIV et à son Président. Le subterfuge trouvé par le Maire pour se mettre en conformité avec la loi : louer à SEMIV pour une durée de 15 ans des places de parking initialement réservées aux patients des professionnels de santé, aux clients des commerces et aux habitants des logements SEMIV existants. Cette solution fut rejetée par le groupe EPV. La ville disposera demain de 216 places de stationnement dont 86 sont d’ores et déjà destinées à être louées ou vendues. Parallèlement le nombre d’appartements SEMIV à LOUVOIS sera de l’ordre de 330 (275 anciens +53 nouveaux) et si l’on considère que chaque ménage possède 1ou 2 véhicules sans oublier les places nécessaires aux clients des commerces, nous constatons que le nombre de places de stationnement sera très largement inférieur au besoin.
Vélizy la ville où il fait bon vivre en voiture ou presque, avec des places de parking ou presque… il est sûr que Vélizy n’est pas Copenhague ville de 570 000 habitants où le vélo supplante la voiture.
D’autre part le Maire loue à SEMIV les 56 places de parking pendant 15 ans pour la somme globale de 319 754 € soit 31,70€ la place par mois. Cette transaction est inadmissible car le tarif de location de places similaires à Vélizy est de plus de 60 €. Le Maire pénalise financièrement la ville, mais également les Véliziens qui louent actuellement des parkings au tarif plein. La double casquette de Maire et Président de la SEMIV interroge et n’autorise pas de tels agissements. Alors qu’il existe d’autres solutions comme augmenter le nombre de places de stationnement dans les nouvelles résidences à construire et en acquérir un certain quota, le Maire préfère pénaliser tous les habitants du quartier LOUVOIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles