Tribune libre du groupe EPV Janvier 2019

Dès 1996 la ville de Vélizy mettait en place la Collecte sélective en porte à porte (PAP) afin d’obtenir un meilleur taux de tri des déchets ménagers. Notre commune était la 2eme de France (après Issy les Moulineaux) à mettre en place un tel dispositif. Les Véliziens ayant rapidement adhéré à la démarche, ont fait de leur ville, en 2008, la plus performante pour le tri du verre. La ville de Vélizy fut ainsi placée en tête des 110 communes du SYCTOM dont Paris.

Le choix politique du Maire et de sa majorité de rejoindre la communauté d’agglomérations de Versailles Grand Parc (VGP) s’est traduit dans un premier temps par une augmentation de 20 % de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Dans ce contexte, les Véliziens étaient en droit d’attendre des prestations au moins équivalentes à ce qu’elles étaient dans le passé. Et bien non ! au contraire, le Maire fait régresser de 20 ans notre ville. Comme nous l’avions prédit, Vélizy devient la banlieue de Versailles avec une harmonisation autoritaire des pratiques par le bas.

Suite à notre vive réaction il y a déjà plus d’un an, il semblerait que le Maire ait reculé ou différé l’abandon de la collecte du verre en porte à porte. Exception faite pour les nouvelles constructions comme celle du carré Louvois où des conteneurs collectifs pour la collecte du verre sont installés.

En revanche les Véliziens viennent de prendre connaissance du changement de mode de collecte des déchets végétaux dans les zones pavillonnaires. Il a été décidé sans concertation de remplacer les sacs papiers biodégradables de collecte (sans limitation du nombre), par des bacs en plastique plus coûteux. Pratique ubuesque en 2018 et qui ne correspond en rien au réel besoin des propriétaires de pavillons. Nombreuses sont les réactions légitimes mettant en avant la spécificité de chaque propriété (ex : superficie des propriétés). Le principe de ramassage dans des sacs papiers biodégradables étaient en parfaite adéquation avec le besoin des usagers. Une fois de plus l’absence de dialogue devient la règle avec l’actuelle majorité municipale au mépris d’une démarche participative. L’art de l’élégance en politique c’est aussi l’art de savoir écouter et dialoguer. Le non-respect des engagements pris envers les Véliziens contribue à la dégradation du « Bon vivre à Vélizy » et réduit à néant « l’esprit village ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles