Tribune libre du groupe EPV AVRIL 2019

Les marchés de notre ville sont des endroits privilégiés où les Véliziens se rencontrent avec plaisir et bien évidemment s’approvisionnent en produits frais de qualité. La création d’un nouveau marché au carré Louvois comme nous l’avions prévu il y a déjà 6 ans est une bonne initiative que notre groupe a soutenu lors du conseil municipal de février. Par contre nous jugeons inacceptable la suppression du marché installé tous les mardis dans le quartier Mozart. Il est vrai que ce marché est fréquenté par peu de commerçants mais qui néanmoins travaillent très bien et rendent un service de proximité chaque mardi à plus de 100 /150 clients. Cette décision, comme l’a précisé le Maire, a été prise par la commission municipale en charge des marchés forains, sans même avoir pris soin de consulter les commerçants concernés. Mais au-delà de cette justification peu convaincante, il faut plutôt considérer que c’est la solution de facilité qui a été privilégiée soit : conserver le même nombre de marchés à l’échelle de la ville plutôt que d’en ajouter un nouveau, celui de Louvois en modifiant le contrat qui lie la ville au prestataire chargé de la gestion des marchés. Encore une fois ce sont les Véliziens qui sont pénalisés alors qu’il aurait été si facile d’élargir l’offre plutôt que de déshabiller Pierre pour habiller Paul. 

Annoncé dès 2014 par le Maire pour une mise en service en 2020 le fameux téléphérique reliant le Pont de Sèvres à Vélizy est au point mort. Les propos timorés de Mme Pécresse lors des vœux à la population en janvier dernier permettaient déjà de douter de l’avenir de ce projet. Quelques semaines plus tard c’est au tour du Maire de Sèvres de jeter un pavé dans la mare en s’opposant au tracé de ce téléphérique sensé « survoler » sa commune. De plus les Maires des communes environnantes sont restés silencieux sur le sujet, laissant le Maire de Vélizy seul face un projet qui n’a d’autre intérêt que celui d’être une promesse électorale purement politique. Par ailleurs une étude pilotée par la région Ile de France semblerait montrer que ce mode de déplacement n’est ni adapté, ni rentable pour relier Boulogne à Vélizy. Notre groupe souhaite vivement que cette étude soit rendue publique afin que chacun soit en mesure de juger de la pertinence de ce projet ou du coup de pipeau d’un téléphérique nommé désir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles