Tribune libre du groupe EPV MARS 2019

La géothermie à Vélizy : Un sujet d’intérêt général qui aurait dû faire l’unanimité de la part du Conseil Municipal et des Véliziens. Tout se serait très bien déroulé si le Maire n’avait pas voulu tirer la couverture à lui en se glorifiant de lancer un programme de recherche d’une source de chaleur naturelle pour réduire la facture du chauffage collectif. Rétablissons la vérité sur ce dossier. C’est en Mars 2018 que le directeur d’ENGIE Réseau faisait un projet de demande de permis de recherche en vue de l’implantation d’une exploitation de géothermie sur notre territoire.

Aucun élément relatif à ce dossier majeur pour l’avenir de notre système de chauffage urbain n’a fait l’objet de quelque communication que ce soit auprès des élus .C’est dans la précipitation, sans même avoir présenté ce dossier en commissions municipales que le Maire a mis ce sujet à l’ordre du jour du Conseil Municipal du19 décembre 2018.Compte tenu de la présentation faite en séance, c’est en toute confiance que nous avons émis un avis favorable pour l’ouverture de l’enquête publique qui s’est tenue du 7 au 22 janvier dernier. Et là ! oh surprise ! des Véliziens découvrent qu’il est possible de consulter le dossier complet et de répondre en ligne à cette enquête. En analysant ce dossier de 5OO pages il apparait clairement, photos à l’appui, que 3 sites de prospection sont retenus par ENGIE dont l’un en forêt à proximité du cimetière de Vélizy. Cet élément passé sous silence a donné naissance à de nombreuses réactions de Véliziens soucieux de leur environnement. Le Maire qui nous l’espérons n’ignorait pas cette information est pris de panique. Sans attendre les conclusions de l’enquête publique il envoie par mail le 22 janvier dès 18H un courrier non daté pour tenter de rassurer les personnes qui se sont librement exprimées lors de l’enquête publique à peine close.

Cette méthode est inacceptable. Un tel dossier aurait dû être présenté à tous en démontrant la rentabilité de la géothermie en s’appuyant sur des installations existantes. Le dossier de l’enquête publique aurait dû être modifié en supprimant le site en forêt avant d’être soumis à avis et éviter l’ire des Véliziens et des services de l’Office National des Forêts. Notre Maire s’illustre une fois encore par une logique quasi dogmatique de satisfaction de ses désirs immédiats au mépris du fonctionnement de la démocratie locale, de notre communauté politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles