This is default featured post 1 title
This is default featured post 2 title
This is default featured post 3 title
This is default featured post 4 title
This is default featured post 5 title

Tribune libre du groupe EPV FEVRIER 2018

En Novembre dernier le groupe Ensemble Pour Vélizy informait les Véliziens de la décision prise par le Maire d’acquérir, par le mécanisme de la procédure du droit de préemption urbain, le bâtiment du « Café restaurant de la Mairie » et du « tabac presse » pour un montant de 690 000€.  Le but affiché de cette opération : réaliser un lieu pour la jeunesse ou les seniors. C’est la destination officielle de ce bâtiment qui a été donnée par le Maire en conseil municipal pour justifier cet achat. Face à l’inquiétude de nombreux Véliziens, panique à bord ! le Maire revoit sa communication et tente de justifier cet achat en montant un scénario abracadabrantesque.  Le 17 Novembre 2017, lors d’une interview, le Maire déclare souhaiter éviter qu’un soi-disant promoteur construise un immeuble en lieu et place de ces commerces (ce qui paraissait peu probable à quelques mois de la révision du PLU). Il a donc fait l’acquisition de ce bâtiment pour conserver les commerces et au premier étage créer un local pour accueillir les jeunes ou les seniors.

Une décision pour le moins surprenante tant il est vrai qu’une cohabitation entre commerces et espace jeunesse ou seniors peut s’avérer inadaptée pour ne pas dire irréfléchie mais quoi qu’il en soit le Maire en a décidé ainsi.

Ce feuilleton aurait pu s’arrêter là si nous n’avions pas décortiqué le budget 2018 et appris que le premier étage de ce bâtiment du « Café restaurant de la Mairie » serait acquis en 2018 par la ville sous forme d’un achat en viager. Cela signifie que le premier étage est toujours occupé et cela pour un temps certain.

En conclusion : fin 2016 il était impossible qu’un acquéreur du dit bâtiment puisse le démolir pour en faire un immeuble. D’une part, le premier étage était toujours habité, d’autre part le PLU interdisait de construire un bâtiment plus haut que celui existant sans oublier qu’il n’y a jamais eu de demande permis de construire associé à ce bâtiment. Aujourd’hui, il est toujours impossible de faire un lieu de rencontre pour la jeunesse ou les seniors au premier étage puisque celui-ci est toujours habité. Où est la vérité dans ce dossier ? Que cache-t-on aux Véliziens et au Conseil Municipal ? Le groupe EPV reste vigilent et vous tiendra informé si un jour la vérité éclate au grand jour. Pour l’heure nous sommes bien loin du discours de vérité, un flou artistique et c’est bien connu lorsque c’est flou…

CARNAVAL de l’UPV Salle RAVEL: une soirée très réussie….

Bravo et merci d’être venus si nombreuses et si nombreux, en ce vendredi 16 février

Dans une joyeuse ambiance musicale, animée par notre NOUVEAU DJ, vous avez pu apprécier comme à l’habitude et sans modération nos délicieuses crêpes.

A très bientôt: on compte sur vous ….

,

 

 

Tribune libre du groupe EPV JANVIER 2018

Le débat d’orientation budgétaire à Vélizy s’est tenu sans courage, sans projet, sans ambition, sans visée… Dans un contexte global de réduction des dépenses publiques, un des objectifs fixés par l’Etat est de limiter la hausse des dépenses de fonctionnement des collectivités locales. Compte tenu des nouveaux équipements mis en service dans notre ville, nous constatons que cette contrainte n’est clairement pas prise en compte pour assurer l’équilibre budgétaire de notre commune. Le Maire de Vélizy-Villacoublay souhaite moderniser le patrimoine de la ville car trop peu de travaux ont été réalisés depuis bientôt 4 ans pour le maintenir en bon état. Le Maire comme chaque année, n’a pas réalisé une grande partie des travaux prévus en 2017 réalisant ainsi une fausse économie de 834 000€ avec comme conséquence la dégradation de la voirie et des équipements de la ville. Concernant les dépenses de fonctionnement, la baisse des dépenses de personnel annoncée est un leurre. En effet nous venons de constater que les prévisions budgétaires de 2017 avaient été surestimées de près d’un Million d’euros. Non seulement les dépenses réelles de personnel ne vont pas baisser mais elles augmenteront car il nous a été annoncé la création de postes pour une dépense supplémentaire de 316000€. Dans ce chapitre le Maire insiste sur la baisse des charges de gestion courante et plus particulièrement sur la baisse des frais d’entretien des bâtiments encore une de ses contradictions dont il a le secret. D’autant par ailleurs, que les nouveaux équipements municipaux comme l’école René d’Orme et le bâtiment de la police municipale vont naturellement générer des frais supplémentaires. Le maintien des subventions aux associations est une bonne chose en soi. Mais malheureusement ce n’est pas en agissant ainsi, sans évolution, que l’on enrayera la chute de la fréquentation du public vélizien à l’Onde. Plus grave, le Maire dédaigne ses engagements pour l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’Ap) voté en 2015 avec un plan de mise aux normes des équipements publiques s’étalant sur 6 années.

Notre groupe ne peut se satisfaire de telles orientations budgétaires avec de vraies fausses économies, qui plus est, habillées d’un discours où la vérité est un peu comme l’arlésienne, un évènement que l’on attend mais qui ne vient jamais.

 

Déclaration de Didier Blanchard lors du Conseil Municipal du 20 Décembre 2017

 

 

Après un peu plus de 13 ans au service des Véliziennes et des Véliziens en tant que Conseiller Municipal, Jean Marc SIRY a décidé de démissionner de son mandat de Conseiller Municipal de Vélizy-Villacoublay. Ses nouvelles obligations professionnelles qui le retiennent tard sur Paris ne lui permettaient plus d’être présent lors des différentes commissions municipales ni lors des réunions dans les différentes instances dans lesquelles il siégeait. Jean Marc reste malgré tout un ami fidèle à notre groupe.

Ce fut pour lui 13 années de présence et d’interventions, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition, durant lesquelles il maitrisait les spécificités de la gestion d’une grande ville auprès de fonctionnaires méritants et a toujours fait valoir ses idées et sa sensibilité.

Benjamin de l’Assemblée communale (et à ce titre « désigné d’office » comme secrétaire de séance), il a été délégué successivement aux transports (avec les dossiers lourds du Tramway et la réorganisation des lignes de bus suite à la disparition des transports Gaubert) puis aux affaires scolaires (où il a mis en place le trousseau scolaire de rentrée et le Projet EDucatif Territorial PEDT), enfin depuis le début de ce mandat Jean Marc a siégé comme élu d’opposition au sein du groupe EPV.

Je tiens personnellement mais aussi au nom du groupe EPV à le remercier pour sa fidélité et son action. Par ailleurs nous sommes très heureux d’accueillir à nos côtés son remplaçant Pierre François Brisabois qui vient de reprendre son siège de Conseiller Municipal.

 

Merci de votre attention

 

Didier Blanchard

SOIREE BEAUJOLAIS UPV 2017

La soirée BEAUJOLAIS a encore connu un franc succès cette année, car nous étions près de 150 personnes à la salle RAVEL ce 25 Novembre.

La cuvée 2017, accompagnée d’excellentes assiettes de salades et de charcuterie, n’a pas déçu les amateurs, le tout dans une ambiance musicale qui a fait la joie de tous les convives

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite de cette soirée

Des économies budgétaires en trompe l’œil

Déclaration de Didier BLANCHARD Président du groupe EPV lors du Conseil Municipal du 22 Novembre 2017. 

Monsieur le Maire ;

Tout d’abord, permettez-moi de vous rappeler que le Code Général des Collectivités Territoriales et la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) prévoient non pas de prendre acte du DOB (Débat d’Orientation Budgétaire) mais de le voter. Merci de bien vouloir corriger le rapport de présentation relatif à ce DOB.
Revenons dans le cadre de l’élaboration de ce DOB : un des objectifs fixés par l’Etat est de limiter la hausse des dépenses de fonctionnement des collectivités locales à 1,2% en 2018 inflation comprise. L’INSEE vient de publier ses statistiques soit 1,1% d’augmentation des prix à la consommation sur les derniers 12 mois. Compte tenu des nouveaux équipements mis en service sur la ville, nous constatons que cette contrainte n’est clairement pas prise en compte pour assurer l’équilibre budgétaire présenté dans ce DOB.
Le contexte intercommunal et communal : Vous souhaitez moderniser le patrimoine de la ville car comme vous le dites très clairement vous avez fait trop peu depuis 4 ans pour le maintenir en bon état. Vous venez de voter (comme chaque année) la réduction de l’enveloppe des travaux qui étaient prévus en 2017 de 834 000€ (travaux de mise en accessibilité, parvis Mozart…) certes ces sommes seront affectées au projet Louvois mais nous verrons la voirie continuer de se dégrader sur l’ensemble de la ville.
Les recettes de fonctionnement : L’une de vos propositions est la revalorisation des tarifs qui nous l’espérons restera très modique afin de ne pas peser sur le porte-monnaie des Véliziens.
Les dépenses de fonctionnement : La baisse des dépenses de personnel que vous annoncez est un leurre. En effet nous venons de constater que les prévisions budgétaires de 2017 avaient été surestimées de près d’un Million d’euros .Non seulement les dépenses réelles de personnel ne vont pas baisser mais augmenter car vous précisez dans ce DOB que vous allez embaucher et créer des postes pour 316000€, sans oublier qu’à compter du 1er janvier 2018, la ville aura l’obligation d’instaurer le nouveau régime indemnitaire (RI) pour la majorité des corps d’emploi (en remplacement de tous les autres RI); et que des emplois qui n’avaient à ce jour aucun RI en auront un obligatoirement.
Une fois encore dans ce chapitre vous insistez sur la baisse des charges de gestion courante et plus particulièrement sur la baisse des frais d’entretien des bâtiments encore une de vos contradictions dont vous avez le secret. Sachant par ailleurs, que les nouveaux équipements municipaux comme l’école René Dorme et le bâtiment de la police municipale vont naturellement générer des frais supplémentaires.
Le maintien des subventions aux associations et à l’Onde : Une bonne chose en soi, mais compte tenu de la fréquentation en chute libre du public Vélizien à l’Onde il serait intéressant de proposer aux associations culturelles une politique de soutien adaptée.
Quant aux services publics et aux services à la population, quelle réflexion menez-vous dans le cadre des contraintes imposées par l’état ? Pas un mot.
Contribution de la ville aux différents fonds de péréquation : Ce que vous annoncez est faux. VGP ne paie rien pour Vélizy au titre du FPIC (Fond de Péréquations des ressources Intercommunales et Communales). Il suffit de consulter les documents financiers de VGP (Versailles Grand Parc) et vous constaterez que le montant à payer par Vélizy est à Zéro tout comme le montant attribué par VGP au titre du FPIC.
La seule méthode que vous avez trouvée pour augmenter l’autofinancement de la ville est uniquement en rétablissement la vérité sur les fausses économies de personnel mais surtout la non réalisation des travaux prévus en 2017.Plus grave encore vous ne respectez pas vos engagements prévus dans l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’Ap) voté en 2015 avec un plan de mise aux normes s’étalant sur  6 années dont le budget prévisionnel  pour 2018 se réduit come une peau de chagrin pour être à Zéro les années suivantes.
Enfin concernant les recettes d’investissement, on ne peut que vous encourager à rechercher des subventions auprès des différentes collectivités, mais boucler le budget en vendant, certes des parcelles inutiles appartenant à la ville mais aussi en inscrivant la vente du cabinet médical de Louvois pour 2,3 millions d’euros nous parait risqué.
Ce sont autant d’éléments qui conduisent le groupe EPV à voter contre ce DOB.
Merci de votre attention.

Didier BLANCHARD  Président du groupe EPV

TRIBUNE LIBRE NOVEMBRE 2017

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer | Thanks to Assistant Manager Jobs, Translation Jobs and New York Singles